Un regard parmi d’autres: Lynda Lemay

C’est vrai, j’appréhendais
De m’asseoir dans la salle
Et si Lynda Lemay
Tombait du piédestal ?

J’avais six ans à peine
Sur la route des vacances
Ses refrains par dizaines
Ont bercé mon enfance

Et lorsque adolescente
Amoureuse à souhait
Dans ma chambre, impatiente
Ses chansons j’ululais

C’est vrai, j’appréhendais
De m’asseoir dans la salle
Et si Lynda Lemay
Tombait du piédestal ?

Voilà qu’elle entre en scène
En vrai, d’os et de chair
Conteuse et musicienne
Son talent nous sidère

La belle nous dit alors
L’amour et les varices
Les mères, l’amer, la mort
Jeux d’ombres et de délices

C’est vrai, j’appréhendais
De m’asseoir dans la salle
Et si Lynda Lemay
Tombait du piédestal ?

Enfin Lynda propose
Un titre de notre choix
Si un spectateur l’ose
Qu’il fasse entendre sa voix

Quelqu’un crie « La Marmaille »
Alors je me souviens
De nos fous rires canailles,
D’étés déjà lointains

C’est vrai, Lynda Lemay
A fait vibrer la salle
Et ce concert pourrait
Rester dans les annales.

Céliane

Du même auteur
Céliane De Luca -

Une histoire d’amour sobre comme la douleur

Grossesse, cancer, enfant surdouée et alcoolisme valsent sur une chanson d’Adèle et sur, non pas une, mais deux versions de Falling in Love with you. Surviennent encore un accident de voiture et l’union des « amoureuses de la forêt cosmique ». Une Histoire d’amour, d’Alexis Michalik, est un nuancier de toutes les teintes du pathos, présenté à nos cœurs.… Read more »

Lire la Suite
Céliane De Luca -

Souchon : des sauterelles contre la somnolence

Sur scène, Alain Souchon monologue, s’égare dans de longues listes de courses, abreuve le public d’anecdotes. C’est la complainte tragicomique du seul homme à connaître le spleen ou la nostalgie des élégantes années cinquante. On le sent à deux doigts de taper du pied. Sauf que, bien sûr, les spectateurs comprennent tout. Il y a un demi-siècle qu’ils s’amusent… Read more »

Lire la Suite