Mois : mai 2019

Un regard parmi d’autres « Les 7 doigts de la main »

Les lumières s’allument dans la salle et nous apercevons un mur, un micro et huit personnes sur scène. Les artistes se partagent le micro pour nous partager l’histoire de leurs grands-parents, pour leur dédier ce spectacle. Certains parlent en français, mais d’autres en anglais ou en espagnol. Je ne comprends pas tout, mais ça ne change rien, je suis immédiatement émue.

Les 7 doigts de la main, devenus 8 sur cette scène, traversent le mur à travers ses fenêtres et ses portes. Les murs commencent à bouger : ils sont réversibles. En effet, de l’autre côté, on y découvre le semblant d’un intérieur, d’un salon, d’une chambre. Les membres de la troupe de cirque nous partagent leur talent, seul, à deux, et tous ensemble, et chacun se démarque. Ils semblent se mettre à nu devant nous, en nous plongeant dans leur histoire et celles de leurs aïeux. Certains sont drôles, certains émouvants, mais tous nous laissent bouche bée. Dans ce décor chaotique, où même les murs se déplacent et se transforment, la musique, la danse et le théâtre se mêlent au cirque. A la fin de ce magnifique spectacle, ma mère, assise à mes côtés, ne peut empêcher ses larmes de couler. Les témoignages émouvant de chacun des membres de la troupe nous renvoient à notre propre histoire, à celle de notre famille; nous ne nous attendions pas à être aussi touchées par cette troupe de cirque, et pourtant, nous sortons du théâtre les larmes aux yeux, et le sourire aux lèvres.