Acting

28
FéV
ET
1
MAR
2018
Durée 1h45
CHF 78.- / 68.- / 58.-
ACTING Une piece ecrite et mise en scne par Xavier Durringer Decor : Eric Durringer Lumiere : Orazio Trotta Costumes : Nathalie Berard-Benoin Avec : Niels Arestrup Kad Merad Theatre du Jeu de Paume Aix en Provence le 14 septembre 2016 © Pascal Gely
ACTING Une piece ecrite et mise en scne par Xavier Durringer Decor : Eric Durringer Lumiere : Orazio Trotta Costumes : Nathalie Berard-Benoin Avec : Niels Arestrup Kad Merad Patrick Bosso Theatre du Jeu de Paume Aix en Provence le 14 septembre 2016 © Pascal Gely
ACTING Une piece ecrite et mise en scne par Xavier Durringer Decor : Eric Durringer Lumiere : Orazio Trotta Costumes : Nathalie Berard-Benoin Avec : Niels Arestrup Kad Merad Theatre du Jeu de Paume Aix en Provence le 14 septembre 2016 © Pascal Gely
ACTING Une piece ecrite et mise en scne par Xavier Durringer Decor : Eric Durringer Lumiere : Orazio Trotta Costumes : Nathalie Berard-Benoin Avec : Kad Merad Theatre du Jeu de Paume Aix en Provence le 14 septembre 2016 © Pascal Gely
ACTING Une piece ecrite et mise en scne par Xavier Durringer Decor : Eric Durringer Lumiere : Orazio Trotta Costumes : Nathalie Berard-Benoin Avec : Niels Arestrup Kad Merad Theatre du Jeu de Paume Aix en Provence le 14 septembre 2016 © Pascal Gely
Durée 1h45 / CHF 78.-/68.-/58.-

TEXTE ET MISE EN SCÈNE XAVIER DURRINGER AVEC NIELS ARESTRUP, KAD MERAD, PATRICK BOSSO

Gepetto a toujours rêvé d’être acteur. Condamné pour escroquerie, cet expert-comptable partage sa cellule avec Robert, comédien emprisonné pour avoir assassiné un producteur. Pour passer le temps, Robert accepte d’enseigner le métier à Gepetto. Mais tout oppose les deux hommes. Passionné par le théâtre classique, Robert envisage la profession comme un sacerdoce, alors que Gepetto est fan de séries américaines et de Plus Belle la vie. C’est à un duel au sommet que nous convie cette réflexion sur la transmission du savoir, véritable déclaration d’amour au théâtre. Tour à tour intransigeant, bourru et tendre envers son élève, Niels Arestrup dévoile toute la palette de son talent magnétique. Face à lui, Kad Merad se montre aussi inventif et drôle qu’émouvant. Happé par cette quête initiatique, on se laisse gagner par l’émotion et c’est la larme à l’oeil qu’on assiste au bouleversant monologue d’Hamlet. Un grand moment de théâtre.