Archives : Spectacles

Ceci est un exemple de type d’article personalisé

Claudia Tagbo

Lucky, chanceuse, c’est ce que se dit sans doute Claudia Tagbo à l’idée de retrouver son public pour son second spectacle. Dans ce one-woman-show, elle nous invite à la réflexion et aux rires, faisant résonner ses origines africaines, ses tripes françaises et son coeur américain. Accompagnée de son musicien partenaire, Ousman Danedjo, elle nous livre un show vivant, où elle bouge, danse, captive, virevolte. Soufflant le chaud et le froid, la sensualité et la légèreté, l’actrice et humoriste hors pair nous entraîne dans ses lubies et ses envies. Mêlant stand-up et comédie, elle revient encore plus détonante et surprenante que jamais. Plus de deux ans après la tournée Crazy et en parallèle à sa carrière cinématographique, Claudia Tagbo reprend la route pour notre plus grand plaisir.

Kamel le Magicien

Grande illusion, mentalisme, close-up et stand-up, Kamel Boutayeb, dit Kamel le Magicien, nous sert sur un plateau d’argent un spectacle de magie grandiose. Pour ce faire, il s’entoure des plus grands: Don Wayne, consultant de magie américain très en vogue, qui a travaillé vingt ans avec David Copperfield, et Giuliano Peparini, metteur en scène de shows hors-norme et de spectacles musicaux comme La Légende du Roi Arthur. Kamel le Magicien s’est fait connaître dans l’émission Le Grand Journal sur Canal+, qui lui offrira plus tard sa propre émission de Street Magie, un concept venu des États-Unis, ainsi que par sa participation à Danse avec les Stars sur TF1. Son nouveau spectacle se veut innovant et pluriel: un show époustouflant entremêlé de souvenirs d’enfance et de rêves, avec une touche de poésie, comme une bulle qui enveloppe le spectateur pour le faire voyager.

Barcella

Est-il possible de passer sa vie à rêver loin de tout sans se soucier des autres ? Sans se soucier du temps ? Jeune orphelin, Tournepouce se réfugie au sommet d’une montagne, dans une fabrique de chapeaux. Pour combler cette solitude, le héros remplit ses journées de rêves et d’imagination. Alliant contes et chansons pour partager ses aventures, Tournepouce va voir son quotidien bousculé par un beau matin d’été, lorsque le vent vient s’en mêler. Avec son premier spectacle pour enfant, Barcella emmène le public en voyage, dans un conte interactif qui place les enfants au rang d’acteurs. En les questionnant sur l’âge adulte, il dessine une fresque poétique enchanteresse, un arc-en-ciel émotionnel qui ne manquera pas de charmer les éternels rêveurs que nous sommes. Un jeu de lumière enchanteur transporte le public dans cet univers féérique et coloré qui promet d’étonner les enfants dans un spectacle tout en légèreté.

Ary Abittan

Après deux ans d’absence sur scène et plusieurs passages remarqués au cinéma avec Qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu, Les Visiteurs 3 ou encore Débarquement immédiat, Ary Abittan revient sur scène gonflé à bloc, pour nous présenter son nouveau spectacle. Comme le titre le laisse entendre, il revient sur les différentes parties de sa vie et égrène avec le public son enfance, son mariage, son divorce, son célibat, sa famille recomposée et ses enfants. Ary Abittan, nous propose une toute autre facette de ce que nous connaissons de lui, il se livre dans ce spectacle entre fou rire, folie et émotion. C’est un incroyable showman au sourire ravageur qui va nous charmer le temps d’un spectacle.

À droite à gauche

Lorsqu’un plombier vient réparer la chaudière d’un comédien célèbre, la discussion entre les deux hommes tourne rapidement autour de la politique. L’acteur souhaite comprendre comment un ouvrier marié à une musulmane et qui a un fils homosexuel peut voter à droite, lui qui vit dans un hôtel particulier, mène grand train et vote à gauche. Son objectif : ramener le plombier à la raison. Après le triomphe de sa comédie romantique Je préfère qu’on reste amis, Laurent Ruquier s’attaque avec un humour féroce aux stéréotypes sociaux. Non sans ironie, l’auteur qui ne cache pas sa sympathie pour la gauche, n’hésite pas à se moquer de ses propres contradictions. « Je n’ai pas les moyens d’être de gauche », déclare le plombier au comédien qui lui rétorque : « c’est pour vous que je suis de gauche ». Tordant le cou aux clichés, cette satire politique superbement interprétée suscitera à n’en pas douter le débat parmi les spectateurs.

Allegro

L’humour, la musique et le théâtre cohabitent parfaitement dans l’univers un brin barré des Espagnolsde Cor de Teatre. Après le succès mondial d’Operetta, ils reviennent avec Allegro, qui met la barre encore plus haut. Les quatorze chanteurs a cappella explorent et transgressent les frontières entre musique classique et humour sophistiqué dans un spectacle tout public. Grâce à de talentueuses adaptations vocales, les amateurs de musique classique comme les néophytes redécouvriront des pièces mondialement connues comme Les Quatre Saisons de Vivaldi ou Le Clair de Lune de Debussy. Explorant la vie quotidienne par le biais de pièces classiques, les artistes espagnols de Cor de Teatre s’appuient aussi sur l’humour visuel et le travail de mime pour créer un spectacle phénomène, tout simplement enchanteur.

Le livre de ma mère

En 1954, Albert Cohen publiait un récit autobiographique bouleversant, ode à sa mère récemment disparue, une femme déracinée qui ne vécut que pour son fils, et que l’auteur regrettait de ne pas avoir suffisamment aimée. Sans doute l’une des plus belles déclarations d’amour filial. C’est au tout début de sa carrière que Patrick Timsit a découvert le livre d’Albert Cohen. Profondément marqué par ce récit, l’acteur souhaitait l’adapter au théâtre depuis trente ans. Une lecture à contre-emploi pour l’humoriste, comédien et réalisateur, qui excelle dans le registre dramatique. Patrick Timsit livre une interprétation pudique et déchirante d’un texte où l’émotion effleure à chaque respiration. Un spectacle somptueux que l’acteur espère pouvoir interpréter pendant encore trente ans.

Les Forains

En 1945, plongé dans la vie d’un cirque, on découvre une petite troupe d’artistes errants, fabuleux et misérables. Ils s’installent dans un faubourg avec leur charrette branlante et enchaînent leurs numéros, sous le regard amusé du public. Mais à la fi n du spectacle, tout le monde s’en va, ignorant le chapeau qui circule et obligeant les comédiens à plier bagage tristement. Le ballet imaginé par Roland Petit est ici revu par la Compagnie Rêvolution Dance: les saltimbanques sont transformés en hip hopeurs de banlieue et les numéros de cirque en véritable show, où la danse urbaine se mêle à la musique orchestrale. Si le texte est intemporel, la danse et la musique peuvent bien l’être aussi. Dans cette création, Anthony Egéa mêle la poésie et l’émotion de l’oeuvre Les Forains d’Henri Sauguet à l’univers électronique de Frank2Louise. Croisement de classique et de hip hop, le ballet urbain modernise cette fête de la jeunesse et de la danse autour du thème intemporel des gens du voyage et des artistes de rue. Le résultat est un miracle de talent, dans une recherche continue d’harmonie entre symétrie et déséquilibre, douceur et urgence, continuité et modernité.

The Company of Men

Ils sont quatre, et ils vont vous faire trembler de bonheur. Car en venant chanter devant vous, sans éclairage, sans amplification, ils se mettent à nu. Et ne confondez pas avec les Chippendales : The Company of Men a bien plus à offrir. Ce groupe folk lausannois est arrivé sur la pointe des pieds au printemps 2O16 avec un premier album intimiste et subtil, I Prefer The Company Of Men. Son credo? Jouer ses morceaux dans le salon des gens, entre le canapé et la télé, entre la poire et le fromage. Avec leur présence enrobante et leurs compositions renversantes de douceur, le bouche-à-oreille oeuvre rapidement. Leurs notes se répandent comme un joli secret impossible à garder. Harmonies vocales caressantes, guitares chaleureuses, percussions délicates: The Company of Men jouera à Beausobre pour une paren thèse privilégiée en coulisses, sous la scène, entre le bar des artistes et la cuisine. Attention, places ultra-limitées pour ce moment suspendu.

Michaël Gregorio

Pour fêter ses dix ans de scène, Michaël Gregorio monte un spectacle-événement exceptionnel et fait les choses en grand ! Les meilleurs moments de ses trois premiers spectacles revisités par une scénographie innovante, des sketches inédits, de nouvelles voix et quelques surprises… Ce phénomène de l’imitation, entouré d’excellents musiciens, détourne les chansons et les styles musicaux et épate le public avec la panoplie d’artistes qu’il revisite: de Jacques Brel à Shakira en passant par Nirvana, Johnny ou encore Ray Charles. Il n’a pas peur de mêler Édith Piaf à David Guetta ou Maître Gims à Aznavour! Michaël Gregorio affiche une pêche d’enfer et fait de ce tour d’anniversaire, mi one-man-show, mi concert, un exploit jouissif et détonnant.