UN REGARD PARMI D’AUTRES : PILETTA REMIX

Piletta est une petite fille dont l’inconscient regorge de vie. Un soir, elle s’endort avec le tourment d’une grave discussion entendue par mégarde et ses rêves l’emportent dans un univers bien étrange. On y découvre des personnages fantastiques, des courses contre la montre, des questionnements d’enfants. Elle décide de partager au monde cette nuit abracadabrante avec l’aide de quatre artistes. L’un d’eux m’a soufflé qu’ils l’ont contée plus de 250 fois dans 3 pays différents. Par chance, ce soir c’est au Théâtre de Beausobre qu’ils ont posé leurs valises.

Sous forme de pièce de théâtre radiophonique, Piletta ReMix est un spectacle de notre temps bien qu’il rappelle aux plus âgés les livres audio du début des années 50. Les casques que l’on reçoit en entrant dans la salle de spectacle brillent de modernité et la qualité du son est surprenante. De plus, ce système d’écoute permet une spatialisation sonore qui favorise un sentiment d’immersion dans l’univers proposé. En effet, on appréhende la position dans l’espace des sources sonores : on entend les pas de Piletta tantôt s’éloigner, tantôt se rapprocher et des voix aux intonations marquées nous viennent de toutes parts comme si nous en étions cernés.

Le rythme du voyage est plutôt soutenu et l’on partage les joies mais aussi les peines et les peurs de Piletta. Ses quatre amis, présents sur scène, tapent, frottent, grattent, secouent de nombreux objets insolites ; élastiques, ballons, tasses ou cuillères deviennent de vrais instruments de musique. Des sons, sortant de machines électroniques, agrémentés de cantilènes chantées par les artistes rajoutent également des couleurs à l’histoire contée.

L’expérience « Piletta ReMix » est comparable à un voyage extraordinaire au pays des rêves enfantins, questionnant aussi l’adulte et sa responsabilité par rapport aux peurs des enfants. Le fait d’être coupés des bruits extérieurs et plongés dans l’obscurité donne la sensation d’être dans une bulle et permet l’évasion dans notre propre imaginaire : créer les décors, dessiner des paysages, apercevoir un visage… Dans tous cas, petits ou grands, peurs ou pas, on se laisse porter par la douce voix de Piletta.

Du même auteur
Pauline Peytregnet -

Un regard parmi d’autres: “Les Amis” de Brigitte Rosset et Frédéric Recrosio

Brigitte Rosset et Frédéric Recrosio… Si vous venez de la région lémanique, ces noms devraient vous dire quelque chose. En effet, ils viennent « de par chez nous », on les croise au marché du coin et surtout, ils ont fait rire sur les planches. On les attendait avec impatience ce soir-là pour la présentation de leur… Read more »

Lire la Suite
Pauline Peytregnet -

Un regard parmi d’autres : Machine de cirque

Machine de Cirque est un spectacle comme j’aime en voir car poésie, frissons, tendresse et ébahissement en sont les ingrédients principaux. Des thématiques politiques et actuelles y sont élégamment effleurées : selfies-ego, le corps-objet, les hommes entre hommes, accélération constante et irrémédiable du rythme de notre 21ème siècle, gestion de crise… Une collaboration entre les artistes, soulignée… Read more »

Lire la Suite