Un regard parmi d’autres: Lynda Lemay

C’est vrai, j’appréhendais
De m’asseoir dans la salle
Et si Lynda Lemay
Tombait du piédestal ?

J’avais six ans à peine
Sur la route des vacances
Ses refrains par dizaines
Ont bercé mon enfance

Et lorsque adolescente
Amoureuse à souhait
Dans ma chambre, impatiente
Ses chansons j’ululais

C’est vrai, j’appréhendais
De m’asseoir dans la salle
Et si Lynda Lemay
Tombait du piédestal ?

Voilà qu’elle entre en scène
En vrai, d’os et de chair
Conteuse et musicienne
Son talent nous sidère

La belle nous dit alors
L’amour et les varices
Les mères, l’amer, la mort
Jeux d’ombres et de délices

C’est vrai, j’appréhendais
De m’asseoir dans la salle
Et si Lynda Lemay
Tombait du piédestal ?

Enfin Lynda propose
Un titre de notre choix
Si un spectateur l’ose
Qu’il fasse entendre sa voix

Quelqu’un crie « La Marmaille »
Alors je me souviens
De nos fous rires canailles,
D’étés déjà lointains

C’est vrai, Lynda Lemay
A fait vibrer la salle
Et ce concert pourrait
Rester dans les annales.

Céliane

Du même auteur
Céliane De Luca -

Un regard parmi d’autres : Tiphanie Bovay-Klameth

Nous sommes dans une forêt. Une femme hèle son compagnon, disparu dans la végétation. Son accent vaudois durcit le « r » de « Pierre », et allège le ton de l’épopée. Elle l’appelle encore et encore, en se faufilant entre les arbres. On sent une odeur de terre humide, et, l’oreille à l’affut, on compatit pour cette pauvre… Read more »

Lire la Suite
Céliane De Luca -

Un regard parmi d’autres : Zazie

Zazie est une nuit de festival, lorsque les rires nous tiennent éveillés sous une grande tente et que l’on s’endort à l’aube dans le pull de sa meilleure amie. Et puis il fait jour, un nouveau concert nous attend. Alors on enfile sa tenue préférée et ses baskets les plus confortables, prêts à se souvenir… Read more »

Lire la Suite