Un regard parmi d’autres: Vincent Dedienne « Fou de Vincent »

« Comment j’aime Vincent : prêt à m’ouvrir la poitrine pour poser mon cœur à ses pieds. »

Cette phrase apparaît, la lecture continue mais mon cœur s’arrête.

Vincent Dedienne nous propose une relecture intense du texte  d’Hervé Guibert, Fou de Vincent. Hervé Guibert est un auteur cru et son écriture dans Fou de Vincent en est exemplaire, mêlant l’érotisme, à l’humour, à l’amour. Vincent Dedienne, lui, nous le récite, comme le chroniqueur comédien qu’il est, en apaisant la douleur par sa légèreté et son ton espiègle.

Il raconte l’histoire destructrice entre Hervé et le jeune Vincent. L’amour qui les lie ne semble pas réciproque, mais il est si puissant qu’Hervé pourrait s’en arracher le cœur pour l’offrir à son amant. Il raconte ses rendez-vous occasionnels avec Vincent, où il dévoile sa vie la plus intime, de façon crue et impudique. Des spectateurs sortent de la salle. Il continue à raconter, et mon envie de l’écouter redouble. « On a joui ensemble ; n’était-ce pas la première fois ? » Il raconte leurs relations sexuelles, en détail. D’autres spectateurs sortent. Et moi, je me concentre pour ne pas rater un mot. Le texte est obscène, choquant, mais Vincent Dedienne maitrise cette indécence. Le comédien réussit à nous faire rire tout en nous faisant ressentir la misère que ressent Hervé dans cette relation amoureuse profondément toxique et bouleversante.

Je n’avais jamais lu Hervé Guibert, et Vincent Dedienne a réussi à nous transmettre sa passion pour cet auteur et son œuvre que je ne peux attendre de découvrir.

Du même auteur
Nina Rast -

Un regard parmi d’autres « Les 7 doigts de la main »

Les lumières s’allument dans la salle et nous apercevons un mur, un micro et huit personnes sur scène. Les artistes se partagent le micro pour nous partager l’histoire de leurs grands-parents, pour leur dédier ce spectacle. Certains parlent en français, mais d’autres en anglais ou en espagnol. Je ne comprends pas tout, mais ça ne… Read more »

Lire la Suite
Nina Rast -

Un regard parmi d’autres: Grand Corps Malade

Un an après la sortie de son Patients, Grand Corps Malade remonte sur la scène de Beausobre le sourire à la bouche. Ce sourire ne le quitte pas de tout le concert, et celui-ci est immédiatement contagieux. Il commence par son titre, Plan B, qui est également le titre de son dernier et sixième album.… Read more »

Lire la Suite